Sur et autour de Sollers
vous etes ici : Accueil » NOTES » Etat d’urgence par : PileFace.com
  • > NOTES

Etat d’urgence

D 24 octobre 2020     C 0 messages Version imprimable de cette Brève Version imprimable   

Sacré Covid (je garde le terme au masculin, n’ayant jamais compris pourquoi on avait décidé de le féminiser) ! A cause de toi, dit-on, nous voilà promis à un nouvel état d’urgence, sanitaire évidemment. Jusqu’au 16 février 2021. Pourquoi le 16 février ? Parce que c’est la date de mon anniversaire ? Il eut été sympa d’y avoir pensé ! Mais non, bien sûr. Parce que, en 2021, le 16 février c’est le Mardi Gras ! Faut-il s’en réjouir ? Pas sûr. Certes, ce jour-là, tous les excès carnavalesques sont permis, mais, on vous le suggère déjà de manière subliminale, ce sera de courte durée car, pour les catholiques (il en reste ?), le Mardi Gras, c’est surtout le jour qui précède le mercredi des Cendres... A partir de là, un personnage célèbre passera 40 jours dans le désert (ça, c’est une quarantaine !)...
Vous vous sentez en état d’urgence salutaire ? Vivement Pâques ! Souvenez-vous du Chant 14 du « Paradis » de la Divine Comédie de Dante (Dante dont on célébrera le 700ème anniversaire de la mort en 2021). C’est le jour de Pâques, le 14 avril 1300 :

« Et comme vielle et harpe, en tension tempérée
de plusieurs cordes, font un doux tintement
pour qui ne sait d’où vient la note,
ainsi, des lumières qui m’apparaissaient là,
une mélodie s’épanchait dans la croix
qui me ravissait, sans que j’entende l’hymne.
Je compris que c’était un chant de louange ;
car les mots "Resurgi" et "« Vinci" me venaient
comme à quelqu’un qui entend sans comprendre. »
(traduction Jacqueline Risset, Diane de Selliers éditeur, 2008).

« Sois vainqueur ! Ressuscite ! »

Les derniers vers du Chant 33 ne sont pas mal non plus (là, on est hors temps, hors espace) :

« Ma puissance d’imagination décrut ;
mais déjà tournait mon désir, le Vouloir,
comme une roue uniformément mue,

l’Amour qui meut le Soleil et les étoiles. »
("Paradis", traduction Danièle Robert, Actes Sud, 2020).

Allez, mécréants de tous les pouvoirs, salut !

JPEG - 179.8 ko
Botticelli, Paradis, Chant XXXIII.

A.G.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)