Sur et autour de Sollers
vous etes ici : Accueil » NOTES » Chaos brûlant, un roman de Stéphane Zagdanski par : PileFace.com
  • > NOTES

Chaos brûlant, un roman de Stéphane Zagdanski

D 28 juin 2012     C 1 messages Version imprimable de cette Brève Version imprimable   

Le roman de Stéphane Zagdanski inspiré de l’affaire DSK sortira le 23 août.

Si l’enquête de Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin sur Les Strauss-Kahn monopolise pour le moment toute l’attention médiatique, le roman de Stéphane Zagdanski, Chaos brûlant, librement inspiré de l’affaire de New York, ne manquera sans doute pas de se faire remarquer lors de sa parution au Seuil le 23 août.

L’affaire DSK n’inspire pas que les journalistes en quête de vérité. Les romanciers aussi s’emparent en nombre de cette infinie matière à fiction qu’est l’affaire du Sofitel de New York. Après L’Enculé de Marc-Edouard Nabe l’an dernier, Suite 2806 (La Tengo éditions) récemment et l’annonce prochainement d’un polar inspiré des faits, c’est au tour de Stéphane Zagdanski de publier sa version romanesque des frasques qui ont fait chuter Dominique Strauss-Kahn.

L’affaire DSK comme prisme de la folie des hommes

"La civilisation n’est qu’une mince pellicule au-dessus d’un chaos brûlant". Dans la vidéo de présentation publiée par le Seuil, le philosophe convoque avant tout cette phrase de Nietzsche qui, à elle seule, explique le titre et condense la substance du livre se présentant comme un "révélateur de la démence de notre époque".

L’histoire se situera principalement au Manhattan Psychiatric Center à New York où les pensionnaires devisent sur l’actualité, le narrateur étant un schizophrène. DSK n’y semble finalement qu ?un personnage parmi d’autres, un catalyseur de la folie (sexuelle, politique, financière) des hommes et d’un système médiatique.

L’auteur précise que "la folie y est envisagée sous tous ses aspects" et qu’il a utilisé toute la "puissance comique et prosodique de la langue française dans toutes ses dimensions pour tenter de contrecarrer la régression notatrice et castratrice de la finance universelle".

Stéphane Zagdanski est déjà l’auteur de nombreux essais parmi lesquels Céline seul, Le sexe de Proust (Gallimard) ou De l’antisémitisme (Julliard), et de romans dont Noire est la beauté (Pauvert).

crédit : myboox.fr

Ce qu’on dit du livre : chaosbrulant.blogspot

Le site de Stéphane Zagdanski : parolesdesjours

Zagdanski sur Sollers : Sollers en spirale.

On n’a pas fini de rire.

*

Philippe Sollers et Stéphane Zagdanski, même combat !


1 Messages