4 5

  Sur et autour de Sollers
vous etes ici : Accueil » SUR DES OEUVRES DE SOLLERS » Les archives de l’écrivain Philippe Sollers déposées à (...)
  • > SUR DES OEUVRES DE SOLLERS
Les archives de l’écrivain Philippe Sollers déposées à l’Imec

Ouest-France, IMEC

D 27 janvier 2024     A par Albert Gauvin - C 2 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Près de Caen, les archives de l’écrivain Philippe Sollers déposées à l’Imec

Ouest-France
Nathalie LECORNU-BAERT.
Publié le 27/01/2024 à 15h23

L’Imec (Institut mémoires de l’édition contemporaine), situé dans l’abbaye d’Ardennes, aux portes de Caen (Calvados), vient de prendre possession des archives de l’auteur, essayiste et éditeur Philippe Sollers, décédé en mai dernier. Tout un ensemble de documents divers, confiés par sa veuve aux archivistes de l’Imec, qui veillent déjà sur les documents de Marguerite Duras, d’Alain Robbe-Grillet ou encore de Bernard Pivot.
GIF

Exemples de documents figurant parmi les archives de l’écrivain Philippe Sollers :
Photomaton de Philippe Sollers. Sans date (selon l’Imec) [1].
Philippe Sollers, manuscrits de Lois, vers 1971.

ZOOM : cliquer sur l’image.

En mai 2023 disparaissait Philippe Sollers, à l’âge de 86 ans. Moins d’un an plus tard, sa veuve, Julia Kristeva, a souhaité confier les archives de l’écrivain, essayiste et éditeur à l’Imec (Institut mémoires de l’édition contemporaine), situé dans l’abbaye d’Ardennes, aux portes de Caen (Calvados). « Figure de l’avant-garde intellectuelle de la seconde moitié du XXe siècle », Philippe Sollers a laissé une œuvre riche, entamée dans les années 1950, distinguée à plusieurs reprises (dont le prix Médicis 1961) et saluée par aussi bien par Louis Aragon, François Mauriac ou encore Jacques Derrida…

Engagements et polémiques
GIF

Philippe Sollers fut également un éditeur de revues (Tel Quel, L’Infini) ainsi que de collections au Seuil puis chez Gallimard. « Homme d’engagements, parfois jusqu’à la polémique, décrivent les équipes de l’Imec, Philippe Sollers fut au centre des débats entre marxistes et maoïstes dans les années 1960 et 1970, avant de se rapprocher des nouveaux philosophes et de renouer avec le sacré et les spiritualités. Il trouve une place évidente dans la collection de l’Imec ».

Archives et bibliothèque personnelle
GIF

Les archives de Philippe Sollers, constituées de manuscrits, tapuscrits, carnets, correspondances et ensemble iconographiques et audiovisuelles, viennent rejoindre celles déjà conservées dans l’abbaye normande de Marguerite Duras, Jacques Derrida, Louis Althusser, Jean-Edern Hallier, Alain Robbe-Grillet ou dernièrement des frères d’Ardenne et Bernard Pivot. À noter que la bibliothèque personnelle de l’auteur complète cet ensemble.

Ouest France, 27 janvier 2024.

GIF

Crédit photographique : Sophie Zhang.
ZOOM : cliquer sur l’image.

Le site de l’IMEC apporte cette précision : « Les archives de Philippe Sollers entrent à l’Imec à l’initiative de Pierre Leroy, président du Conseil d’administration de l’Institut, et proche ami de l’écrivain. »

Les archives de Philippe Sollers

Modalités d’entrée : Fonds entré en novembre 2023.

Présentation du contenu : Confiées par les soins de Julia Kristeva, les archives de Philippe Sollers sont composées de manuscrits et tapuscrits de l’œuvre, de carnets, de dossiers thématiques, éditoriaux ou biographiques, de dossiers de presse, d’une imposante correspondance, et d’un ensemble d’archives iconographiques et audiovisuelles. La bibliothèque personnelle de l’auteur complète cet ensemble prestigieux.

Mode classement : Fonds non classé.

Bibliographie :

- Philippe Forest, Philippe Sollers, Seuil, 1992.
- Philippe Forest, Histoire de Tel Quel, 1960-1982, Seuil, coll. Fiction & Cie, 1998 (ISBN 978-2020173469).
- Philippe Forest, « Sollers (Philippe) [Philippe Joyaux] », dans Jacques Julliard et Michel Winock (dir.), Dictionnaire des intellectuels français : les personnes, les lieux, les moments, Paris, Le Seuil, 2009 (ISBN 978-2-02-099205-3), p. 1300-1301.
- Julia Kristeva, Polylogue, Paris, Seuil, coll. Tel Quel, 1977.
- http://www.philippesollers.net/infini.html
- https://www.pileface.com

GIF

Pileface mentionné par l’Imec ? Logique.


Michaël Ferrier, Tokyo Time Table.
ZOOM : cliquer sur l’image.

[1En fait, la photo est datée de 1973 par Sollers lui-même. Cf. Il y a 50 ans : H, « le plus oublié des romans de Sollers ».

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre

RACCOURCIS SPIP : {{{Titre}}} {{gras}}, {iitalique}, {{ {gras et italique} }}, [LIEN->URL]

Ajouter un document


1 Messages