4 5

  Sur et autour de Sollers
vous etes ici : Accueil » THEMATIQUES » Tribune des lecteurs / Tribune libre » Philippe Sollers vu par un artiste venu d’ailleurs
  • > Tribune des lecteurs / Tribune libre
Philippe Sollers vu par un artiste venu d’ailleurs

D 14 juillet 2022     A par Viktor Kirtov - Michaël Nooij - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Michaël Nooij, artiste néerlandais devenu français de cœur et par la loi, installé depuis cinquante ans à Marseille, s’intéresse aussi à la littérature française. Que représente un écrivain comme Sollers pour lui ?

GIF

Que représente pour moi Sollers ?

Cher Viktor, me suis laissé aller à noter sans censure ce que Sollers représente pour moi aussi objectivement que possible, pour dire ma position vis à vis de lui, ni trop élogieux ni trop négatif - pour t’amuser (ou pas).

Bien d’amitiés

MN

L’œuvre de Philippe Sollers né Philippe Joyaux, écrivain actif surtout au cours de la deuxième moitié du vingtième siècle, résistera-t-elle à l’épreuve du temps ? On ne sait. Ce qui est sûr c’est qu’elle restera (l’oeuvre) dans l’histoire des Lettres en tant que singularité digne d’être lue, ne serait-ce que pour deux ouvrages : Paradis I et II

dans lesquels à 45 ans l’auteur se livre affranchi des règles sautant du coq à l’âne sans ponctuation aux méandres de la Trinité du Tout, un ovni littéraire méritant d’être retenu par le père Temps dans lequel Sollers à une époque d’obscurité et d’ignorance la plus hilare ose évoquer la résurrection, la trinité, la vie éternelle, la béatitude, autant de mots devenus incompréhensibles, obscènes, tabous en 1981 date de sa publication. Hardi le gars !

Quant à sa présence massive sur les petits écrans et les ondes radios - au moins il se démène pour gagner sa vie et assurer sa liberté d’action. Vivre de sa plume, voilà le programme. Avec un côté auguste pour amuser, séduire des acheteurs potentiels, provocateur devant les caméras, au-dehors pitre mystique en-dedans avec un solide sens des réalités.

Son style fluide mercure, aéré, c’est du super français, une plume taillée dans du cristal vif argent, qu’on aime l’homme ou pas.

Ses positions politico-franco-françaises font sourire - mais depuis quand le politique et le poète vont-ils de pair ? Même Lamartine a échoué.

(Ses frasques érotiques détaillées le long de ses livres sont selon une lectrice en réalité l’aveu de son impuissance, ce qui fait rire.)

Sa fidélité à la culture chinoise sonne juste - Sollers y a rencontré la Sagesse du Tao et depuis n’en est pas revenu et l’applique.

Le baiser à la mule du pape en l’an 2000 ? Bravo ! Sollers catho-porno-diablo, Casanova, Voltaire, Rimbaud, il est libre Max, Dieu seul juge.

Une question qui mérite d’être posée : le Bordelais, appartient-il à une confrérie secrète ? La Rose-Croix le compte-t-elle comme membre ? Sollers = espion ? Pour Sa Majesté la Reine d’Angleterre, pour le Vatican, Venise, Pékin, New-York, l’île de Ré ? En messie postmoderne souterrain ? Face claire face sombre, pile le soleil, face la ténèbre, Mozart et Sade, Rome et Bataille... Sur la molle corde Sollers avance Ulysse aux mille ruses, Lao-Tse n’est jamais loin, les Trois-Grâces veillent, il manie l’arme.

Sa position d’auteur et d’éditeur au sommet des Lettres germano-pratines ? Méritée, derrière le masque facétieux de chanoine se cache Ulysse aux mille ruses, une âme fine, qui sait ce qu’il faut sentir dans l’air du temps pour deviner le possible mais aussi à la recherche de l’infini dans le fini, mission du poète, miracle de la littérature.

Un bémol : sa fascination candide pour les sciences positivistes, assez incompréhensible vu le degré atteint dans le domaine de l’esprit s’il faut en croire ses écrits. Et puis sa jeunesse bordelaise, l’initiation à Eros, l’épouse et les maîtresses officielles, ce besoin d’autobiographier sa vie, d’y revenir sans cesse lasse, ses marottes on les connaît, inutiles de les répéter à chaque livre.

Il faut savoir admirer et en même temps rester juste, alors oui, vive Philippe Sollers, la herse du sol, le Graal, le paradis est là où je suis, qu’il nous régale encore longtemps de son esprit c’est ce que souhaitent de tout coeur les mots ici dits.

MN

GIF

Sollers par Michaël Nooij (suite)

(extrait des archives de pileface)

Portrait du Bordelais par le Marseillais

MN : Me suis amusé à tracer la bouille du robuste Bordelais... ce qui est drôle à constater, en avancant dans le dessin, c’est que son visage est composé d’une série de S, depuis le pli des joues jusqu’à celui où oreille, mâchoire et cou se combinent.
Avec ça ici et là quelques lettres hébraïques... Ah ! L’homme est comblé !


Philippe Sollers par Michaël Nooij
ZOOM : cliquer l’image

Il faudrait encore une légende :

Voici un chantre du vin, des fleurs et des femmes
occupé à sa vie divine
tissée en soie de Chine
maniant comme pas un, du verbe le calame

Mais aussi :

Mao, Catho, Porno, Tao, Sarko ? [Nous sommes en 2008 – ndlr]

Ou encore :

Sollers en harnais
combattant l’Adversaire
devoir héréditaire
mission vraie

GIF

Fleurs, Dieux, Femmes

Fleurs, Dieux, Femmes : voilà l’équation globale",
dit Sollers,

Michaël Nooij semble partager cet adage sollersien si l’on en juge par ses tableaux :


Michaël Nooij, Muse
ZOOM : cliquer l’image

ZOOM : cliquer l’image

ZOOM : cliquer l’image

ZOOM : cliquer l’image

ZOOM : cliquer l’image

Jojo
ZOOM : cliquer l’image

Michaël Nooij

CHRISME -par Michaël Nooij
XP, les deux premières lettres grecques de Christos
ZOOM : cliquer l’image

PLUS ICI : Signes christiques revisités par MN

GIF


En guise d’autoportrait du Marseillais

Poème in English


Michaël Nooij, Pierrot
ZOOM : cliquer l’image

My name is Mike
I am irresponsible
heaven I only like
I want the impossible

and shine along with the stars
fly with the swallows
be of the light all the shadows
love Venus as does Mars

my name is Mike
I was born on the dyke
I want to flutter like
a butterfly on a bike

nobody can stop me
I was born like that
right on my head I put a hat
I am entirely crazy !

Ou encore :

Je travaille à l’ombre

« ...par-dessus ma colère indescriptible
je chante et à chaque aube la Muse je la tringle
le Ciel seul est ma cible
toutes voiles dehors à l’ombre j’y cingle »

Michaël Nooij sur pileface
ICI

Michaël Nooij sur le Net.
Michaelnooij.blogspot.com, un de ses nombreux blogs personnels-
Aussi
Le Bulletin Franco-Batave de Michaël Nooij avec un article sur Sollers de 2006.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre

RACCOURCIS SPIP : {{{Titre}}} {{gras}}, {iitalique}, {{ {gras et italique} }}, [LIEN->URL]

Ajouter un document