vous etes ici : Accueil » SUR DES OEUVRES DE TIERS » L’Histoire splendide, de Guillaume Basquin
  • > SUR DES OEUVRES DE TIERS
L’Histoire splendide, de Guillaume Basquin

En exclusivité

D 20 mai 2020     A par Albert Gauvin - Guillaume Basquin - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


L’Histoire splendide : ce titre ne vous est plus tout à fait inconnu depuis qu’on a retrouvé une lettre du 16 avril 1874 dans laquelle Rimbaud faisait part à un communard exilé à Londres de son projet d’« entreprendre un ouvrage en livraisons, avec titre : L’Histoire splendide ». Sollers l’évoque dans un chapitre de son dernier roman Désir : « Il s’agi­rait "d’une série indéfinie de morceaux de bravoure historique, commençant à n’importe quelles annales ou fables ou souvenirs très anciens... d’une archéologie ultra-romanesque suivant le drame de l’histoire, du mysticisme de chic, roulant toutes controverses, du poème en prose à la mode d’ici, des habiletés de nou­velliste aux points obscurs..." » [1]. Le projet de Rimbaud n’a pas vu le jour. Nous sommes en 2020. Nouvelle surprise. Guillaume Basquin, auteur, en 2016, de (L)ivre de papier (roman, poème, chant) [2], mettant à profit le « CONfinement » (sic), a décidé de poursuivre l’ambition révolutionnaire de Rimbaud dans un work in progress sur lequel il travaille actuellement.

« ... pour répondre à votre invitation d’hier, m’écrit-il, j’ai choisi un extrait de 2 pages de mon livre en cours (la fin du premier chapitre), "L’Histoire splendide" ; si vous voulez bien le publier sur "Pileface", cela me ferait énormément plaisir. Normalement, la typo va varier pour chaque chapitre, à la façon "Carrousels" de Jacques Henric. La typo prévue pour ce premier chapitre est Times New Roman italique gras... »

Et bien voilà (premier état).

A.G.


Alexandre Rodtchenko, Pur Rouge, 1921, 62.5×52.7cm.
Moscou, coll. privée. ZOOM : cliquer sur l’image.
Fin du premier chapitre de L’Histoire splendide,
« Au commencement »
(impression prévue en Times New Roman italique gras)

j’œuvre sans entreprendre dans le secret espoir d’un dérèglement de la durée — j’enseigne sans discourir — j’organise le délire — je lève le voile sur ce qui vous maintenait dans une demi-obscurité — je rends au lecteur sa liberté : plusieurs chemins de lecture légitime restent ouverts — il ne s’agit d’ailleurs pas d’un livre au sens habituel du terme mais plutôt d’un montage généralisé de l’histoire littéraire & de l’Histoire humaine tout court — je mâche les mots mésusés — je me garde d’intervenir dans le débat public & de lui-même le peuple se transforme — voyez :
dans le cadre de l’exposition 5x5=25 à Moscou en 1921 Alexandre Rodchenko expose un tableau nommé Pur rouge — ô Flotte rouge ! make it new with old stuff
les murs sont nos pinceaux — les places sont nos palettes ! — la toile de Tessil notre marbre ! — un héros du travail est un coup dur pour le bourgeois — agit-train — l’électricité + les Soviets ! — si l’ennemi ne se rend pas on le déterre
je suis fait de tout ce que j’ai vu : 6 personnages en quête d’auteur — puis immédiatement après 5 personnages à la faucille & au marteau — au Kremlin Staline se soucie de chacun de nous : telle est la morale de l’Esthétique réaliste-socialiste
en contrepoint une fabrique de lettres bourgeoises pour rire : Alma Luvia Pollabella
anarchopédie de formes volubiles — épicomédie de poche — livre isomorphique à sa composition — action writing !
je veux bien être pendu si je comprends un traître mot à ce roman !
mon chant ne conte pas un conte il ne chante que pour chanter — la fable ici est un simple régime de paroles & de fous & ce qui compte n’est pas le conte mais les détours les digressions — les accords & les désaccords — les venelles & les ruelles — les impasses & les culs-de-sac — les croisements & les carrefours — tout — le monde entier ses rebuts — vont dans cette embouchure du livre comme toute eau de pluie va à la mer & la mer n’en est pas pour autant changée ni ne déborde l’océan — la littérature est tout simplement du langage chargé de sens au plus haut degré possible
ce livre ne sera pas comme (L)ivre de papier composé de chapitres avec échafaudages rendus visibles mais de plateaux — ces plateaux auront des vitesses très différentes & seront composés de matières diverses — ce sera un tourbillon génial & archangélique : les fidèles seront récompensés
voyez (& lisez) : gnosis of precreate determination—agnosis of postcreate determinism : dis-cours par signes — jets d’urine — communication tactilo-olfactive — vocalises en ultrasons : Ecclesiastical and Celestial hierarchies—the ascending the descending—its Allothesis— écho-lalies — empreintes buccales — circuits magnétiques — écriture automatique — cadavre ex-quis — enfin tout sauf la bonne vieille écriture inclusive de la très progressiste République en marche — allons z’enfants de — la connerie !
le poème-en-moins devient pluriel dans une grande variété de lignes émotives :
o ômego de oméga : o hallahi oh alarido o caral avido o alarido do or (oçaño) o hallero do cor
kaléidoscope en état permanent de mutation — combinaisons inattendues entre dé-babélisation & babélisation du langage
réflexion pensémiotique : puisqu’on a fait passer ce fichier électronique Word dans une presse offset vous pouvez maintenant tenir ce volume entre vos mains — le papier imprimé seul — surtout s’il coûte cher — vérifie le texte : lieu de terreur — porte du ciel
rien d’autre
& ce rouleau dont j’ai fait une stèle — vision sur papier
polyparole
Front gauche de l’art
sera maison pour tous : chacun y pourra trouver pitance à son appétit & goût
tout y sera bon pour l’oreille & la cervelle — bonheur intégral — réminiscences d’un Paradis l’autre — journal de bord cosmique — essai florentin — disque vinyle 78t voué aux seules rayures divines
hourra dans les moissons
jaillissement de la parole
fantaisie baroque
contredanse
bagatelles
polyglossie
logophanie
toupie géante
azulejos lisibles
grande harmonie
travail avec orchestre
poésie épico-épiphanique
champ d’événements imprévus
groupe infini de parallélogrammes de forces
symphonie de mots en miniature
praxis intersémiologique
rotation anticyclonique
vertige cosmique
voyage sur place
konkrete text
ars nova
recombinaison totale de toute l’Histoire littéraire d’un écritoire l’autre
Amen illimité
rien ne reste inaccompli : sous le ciel tout est à nouveau naturellement en paix & à sa place comme Sirius
j’ai volé le feu — j’en ai fait provision : résurgence dans le présent dune figure de pathos : Prometheus or the Promise of Provision— transes d’espacetemps
un supplice chinois ce livre !
une disjonction de colonnes d’air comme chez Bartók
un glissement de surfaces phoniques : peripapetic periphery fur Mister Finnagain
ce qui inquiète le plus le chat c’est l’immobilité : je dois être un chat — chat réincarné temporairement en homme
je suis vieux — j’ai mon compte de jours
generations have trod have trod have trod & all is seared with trade
à la fin était le tribunal populaire d’Internet : no more elitism no more elite
mon écriture s’achemine à toute vitesse vers sa propre disparition par dissolution de mon moi d’auteur — mon esprit s’emparadise
le texte du multilivre — simple conjuration de signifiants — se dévide comme le serpent
les heures se rassemblent ceintes de robes multicolores
this work of mine : kick-off for new literature : look at it : look at this mess ! Dieu voit comme c’est bon
ici je ne cherche plus rien tout n’est plus que quiétude : je suis au but
le reste est touchant : j’y ai pleuré

Guillaume BASQUIN

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)