Sur et autour de Sollers
vous etes ici : Accueil » NOTES » Jean-Luc Godard termine deux scénarios et dira ensuite "au revoir au (...) par : PileFace.com
  • > NOTES

Jean-Luc Godard termine deux scénarios et dira ensuite "au revoir au cinéma"

D 4 mars 2021     C 0 messages Version imprimable de cette Brève Version imprimable   

Au cours d’une interview au Festival International du film de Kerala, en Inde, le cinéaste de la Nouvelle Vague a confié vouloir prendre sa retraite.

Par Mathilde Pereira Karsenti
Huffingpost.fr, 04/03/2021,

CINÉMA - Après avoir soufflé ses 90 bougies en décembre dernier, Jean-Luc Godard annonce qu’il est l’heure de mettre fin à sa longue carrière de cinéaste. Dans un entretien livré à l’occasion de la 25e édition du festival international du film de Kerala, en Inde, ce mardi 2 mars, le réalisateur explique qu’il conclut ses deux derniers projets avant de s’accorder une retraite bien méritée.

“Je termine ma vie de films, ma vie de réalisateur, en finissant ces deux scénarios. Puis je dirai au revoir au cinéma”, a-t-il expliqué en anglais au cours de cette interview en visio. Après 70 ans de carrière, Jean-Luc Godard a révélé qu’il sortira d’ici peu ses deux derniers films : “Scénario”, qui sera diffusé sur Arte, et “Funny Wars”.
Interrogé sur la crise liée à la pandémie de Covid-19, Jean-Luc Godard a aussi comparé le virus au cinéma et à une forme de communication, une remarque qui a visiblement amusé la traductrice qui l’accompagnait durant l’entretien, bien qu’il n’ait pas souvent fait appel à ses services.

En avril 2020, lors d’une masterclass en Suisse à l’Ecole cantonale d’art de Lausanne, le cinéaste revenait sur la disparition de nombre de ses confrères qui avaient participé à la Nouvelle Vague, dont Anna Karina, l’une de ses actrices préférées. “Ils me manquent parce qu’ensemble, on parlait vraiment” avait-il expliqué. Et d’ajouter, “On parle de la vie. Rohmer, Rivette, Truffaut et moi, on allait beaucoup au cinéma. On était une équipe.”

Crédit : huffingtonpost.fr avec vidéo de l’interview en anglais. Et réponse de Godard en anglais, et en français avec une voix chevrotante.marquée par l’âge : "ô vieillesse ennemie ! N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie"
A écouter sur le site du journal...


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Rechercher




Mots-clés