vous etes ici : Accueil » CITATIONS » Voix par : PileFace.com
  • > CITATIONS

Voix

D 26 janvier 2008     C 1 messages Version imprimable de cette Brève Version imprimable   

m. à j. 28/01/08.
« Un écrivain c’est une voix, c’est une voix qui ressort du signe qu’il a écrit en fonction de cette voix. Vous ouvrez un écrivain, il vous parle. Ce qui est amusant, de plus en plus, c’est qu’il suffit que je lise à haute voix un de mes livres pour persuader quelqu’un qui l’aura lu qu’il ne l’a pas lu. La démonstration est implacable. Elle ne fait pas partie d’une revendication narcissique, c’est simplement la vérification que l’être humain croit lire, mais n’entend pas ce qu’il lit. Entendre aux deux sens du mot comprendre... « Beaucoup de gens, dit Voltaire, ne lisent que des yeux. » Rien. »
Philippe Sollers,
{La parole de Rimbaud } Gallimard / "A Voix haute", 1999
repris dans L’Infini N°98, Printemps 2007.

—ooo—

« voix fleur lumière écho des lumières cascade jetée dans le noir chanvre écorcé filet dès le début c’est perdu »
début de Paradis, éd. du Seuil, 1981.

—ooo—

« soleil voix lumière écho des lumières soleil coeur lumière rouleau des lumières moi dessous dessous maintenant toujours plus dessous par-dessous toujours plus dérobé plus caché de plus en plus replié discret sans cesse en train d’écouter de s’en aller de couler de tourner monter s’imprimer voler soleil coeur point coeur point de coeur passant par le coeur il va falloir rester réveillé maintenant absolument réveillé volonté rentrée répétée le temps de quitter ce coeur simplement le temps qu’il se mette enfin comme il voudra quand il voudra de la dure ou douce façon qu’il voudra bien peu de choses en vérité n’est-ce pas poussière de poussière bien peu très très peu comme on exagère comme on a tendance à grossir tout ça moi-moi-moi en vérité presque rien côtoiement d’illusion couverture du coeur d’illusion aujourd’hui j’écris aujourd’hui et aujourd’hui j’écris le coeur d’aujourd’hui et hier j’écrivais aujourd’hui et demain j’écrirai »
Le début de Paradis 2, Gallimard, 1986.

Lecture Paradis 2
Paradis en vidéo par Jean-Paul Fargier

—ooo—


« Au lieu d’être à plat sur une surface, le langage est comme en suspension entre l’oeil et la voix. »

Improvisations, Gallimard, 1991.

—ooo—

A propos de Simone de Beauvoir : « Sa beauté était démentie par une voix haut perchée. »
(Re)lisez Beauvoir, Nouvel Observateur N°2252 du 3 au 9 janvier 2008.

—ooo—

A propos d’Aragon : « Voix déclamatoire, très dix-neuvième siècle, la diction plaintive et forcée que vous entendez déjà dans l’enregistrement d’Apollinaire, « Ouvrez-moi cette porte où je frappe en pleurant »,
Un vrai roman, Mémoires, Plon, 2007

Entretien à Esprits libres
Entretien à la Librairie Mollat à Bordeaux

—ooo—

« Philippe Sollers ponctue ses livres à la voix, au souffle, au chiffre, à l’oreille [...] »
Le Magazine littéraire, N°386, Avril 2000.

—ooo—

« Le style classique ? C’est le moment ? Je lui prends la main par-dessus la table ? Elle me pince ? Regard bleu soutenu ? On finit de dîner presto ? Je l’emmène vers la Salute ? Je l’embrasse sur le Campo San Vio, devant l’ancienne église transformée en temple anglican, avec son saint Georges terrassant le dragon au-dessus du porche ? Elle est toute en soie, c’est vrai, tirée à quatre épingles, immédiatement accordée, soutenante, cambrée ? Des cuisses un peu fortes ?
[...] Elle est très excitée, matter of fact, elle n’a pas dû faire l’amour depuis longtemps, techniquement précise, les Anglaises ? J’arrête un peu ? Ah, mais non, elle veut jouir, ça y est ? « Come » ?
Elle s’assoit, elle allume une cigarette ? Voix chaude :
Vous aimez Cecilia ?
Beaucoup. »

Le Coeur Absolu, Gallimard, 1987.

—ooo—

« J’ai passé des heures à observer les chanteuses leurs gorges leurs torsions de bouche à la jumelle leurs reprises de souffle. »
H, 1972

—ooo—

La voix de Cecilia Bartoli, la préférée de Sollers :
« Tout son corps est un instrument de souffle. »
Dictionnaire amoureux de Venise, Plon, 2002.

—ooo—

V.K.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


1 Messages

  • Marie | 28 janvier 2008 - 05:13 1

    M’étant interrogée récemment sur la voix dans son effet (via ce que j’avais entendu témoigner de sons vivants, d’Hitler, via bientôt la mise en scène suggérée mais liée, aux différents profils de la diffusion...), je trouve aigrement plus difficile de s’atteler de la manière la plus épisodique, personnelle et parcellaire, à l’autre qui nous "touche" ou va ou irait nous toucher par sa voix. La plus indélicate quand elle est contrôlée, je crois.

    Pardon pour ce vilain jeu de mot dont vous aurez bien la primeur, Viktor : merci de nous remettre sur la voie...


Rechercher




Mots-clés

voix