vous etes ici : Accueil » SUR DES OEUVRES DE TIERS » Trois clichés inédits de Rimbaud découverts en Autriche
  • > SUR DES OEUVRES DE TIERS
Trois clichés inédits de Rimbaud découverts en Autriche

Exposition Rimbaud photographe

D 20 mai 2019     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


À tout juste 21 ans, l’auteur du Bateau ivre abandonne rageusement la poésie et succombe à l’appel de l’Orient. Installé dans la corne de l’Afrique, il devient négociant, aventurier, trafiquant d’armes mais aussi… photographe. Une exposition exceptionnelle, présentée dans sa ville natale de Charleville-Mézières, présente les dix seuls clichés qui lui sont attribués, dont trois inédits.

GIF

Sur les trois clichés inédits


Hugues Fontaine, commissaire de l’exposition Rimbaud photographe, montre l’une des trois photographies inédites attribuées au poète Arthur Rimbaud.
PHOTO FRANCOIS LO PRESTI, AFP
GIF

La conférence de presse annonçant l’événement a eu lieu le 14 mai 2019 : « Nous connaissons tous Arthur Rimbaud le poète, le négociant, le voyageur et même le vendeur d’armes. Mais on ne connaît pas Arthur le photographe », a déclaré à France 3 Hugues Fontaine, commissaire de l’exposition « Rimbaud photographe » qui se tient du 18 mai au 13 octobre 2019, au musée Rimbaud, quai Rimbaud à Charleville-Mézières.

Ces trois photos inédites attribuées à Arthur Rimbaud alors qu’il était en Éthiopie viennent d’être dévoilées au public et la découverte est réellement passionnante. Les photos ont été retrouvées au musée d’ethnologie de Vienne, le Weltmuseum, où toutes les archives de l’explorateur Philipp Paulitschke, ami de Rimbaud, sont conservées.

L’un des clichés représente deux enfants assis dans l’herbe regardant le photographe avec, entre les deux et couchée de côté, une table caractéristique des hautes terres d’Ethiopie.

Sur une autre photo, un garçon lave dans un récipient en poterie les pieds d’un jeune noble assis sur un pliant, lance à la main et bouclier posé près de lui. Il s’agirait d’un rituel d’hospitalité.

La troisième image montre un paysage éthiopien avec une grande fortification en arrière-plan, la citadelle du ras Dargué. Elle daterait du 14 mai 1887.


Deux enfants et couchée de côté, une table caractéristique des hautes terres d’Ethiopie
ZOOM : cliquer l’image
GIF

Un garçon lave les pieds d’un jeune noble, lance à la main et bouclier posé près de lui
ZOOM : cliquer l’image
GIF

Paysage éthiopien avec une grande fortification en arrière-plan, la citadelle du ras Dargué.
ZOOM : cliquer l’image
GIF

Ces photos inédites ont été découvertes par Hugues Fontaine, commissaire de l’exposition "Rimbaud photographe". Une découverte fortuite qui raconte la période éthiopienne de Rimbaud à la fin du XIXème siècle.

Tout commence il y a deux ans. Hugues Fontaine et l’équipe du musée Rimbaud de Charleville-Mézières décident de consacrer une exposition au travail photographique du poète.

Photographe lui-même et spécialiste des explorateurs de la Corne de l’Afrique du XIXème siècle susceptibles d’avoir pris des clichés, Hugues Fontaine oriente ses recherches vers Vienne, où a vécu l’explorateur Philipp Paulitschke, proche de Rimbaud. Une bonne initiative, puisque l’Ardennais a découvert trois clichés inédits pris par le poète au musée d’ethnologie de Vienne, le Weltmuseum. "Je savais qu’en cherchant dans la collection de l’explorateur autrichien Philipp Paulitschke, je trouverais des choses intéressantes", raconte-t-il. Arrivé au musée, Hugues Fontaine parcourt les registres de Paulitschke.

Je tourne les pages, et à la page 19, je tombe sur le nom ’Rimbaud’. En-dessous, il y avait deux fois la mention ’idem’ en Allemand, soit deux autres clichés. Je ne pensais vraiment pas trouver de photos prises par Rimbaud lui-même !


Le registre de Philipp Paulitschke, qui mentionne Arthur Rimbaud
© Radio France-Alexandre Blanc
GIF

"Ces trois photographies pourraient avoir été prises entre le 1er et le 20 mai 1887 durant un itinéraire en Ethiopie qui conduit Arthur Rimbaud et l’explorateur Jules Borelli d’Endotto, ville où le roi du Choa, Ménélik II, a établi l’une de ses résidences, jusqu’à Harar que le roi vient de conquérir", estime-t-il.

La nouvelle de cette découverte est une sensation dans le monde rimbaldien. Seules sept photographies prises par le poète en 1883, dont trois autoportraits, étaient jusqu’à présent connues des historiens et des amateurs. Six sont exposées au Musée Rimbaud de Charleville-Mézières et une conservée à la Bibliothèque nationale de France (BNF).

"C’est très difficile de trouver de nouvelles photographies que l’on peut attribuer à Arthur Rimbaud. En trouver trois d’un coup, c’est vraiment exceptionnel. Les cerises sur le gâteau de l’exposition !", s’enthousiasme Hugues Fontaine.

Pour le commissaire, cette découverte pose cependant autant de questions qu’elle en règle.

"Dans quelles circonstances Philipp Paulitschke a-t-il obtenu les photos de Rimbaud alors qu’il était au Harar en 1885 et que les photos ont été prises en 1887 ? Les deux hommes étaient-ils restés en contact ? Dans quelles conditions ces clichés ont-ils été pris ? A quel endroit précisément ? Pourquoi ?", énumère-t-il.

"La recherche est un processus ouvert et j’espère que l’avenir nous apportera de nouveaux éléments pour documenter mieux encore cette découverte", ajoute Hugues Fontaine.

Son espoir est d’autant plus vif qu’il reste convaincu que, quelque part dans la poussière d’archives oubliées, d’autres photographies réalisées par Arthur Rimbaud attendent encore d’être découvertes.

Installé à Harar, dans l’est de l’Ethiopie, au début des années 1880, le poète devenu négociant s’était aussi fait photographe pour, écrit-il à sa soeur Isabelle, "capturer des choses curieuses" et les donner à voir en France. Il réalisera ainsi des cartes pour illustrer un ouvrage sur la ville d’Harar et le pays Galla ainsi que des portraits. La chasse aux trésors est loin d’être terminée.

L’exposition "Rimbaud Photographe" se tient du 18 mai au 13 octobre au Musée Rimbaud de Charleville-Mézières.

Crédit : France3/régions, rtbf.be, Le Figaro, musée Rimbaud


Portrait d’Arthur Rimbaud (1854-1891) - dessin de Ewa KLOS•
Crédits :©Ewa KLOS/Leemage-AFP
GIF


Documentaire : “Rimbaud, le roman de Harar”

Film de Jean-Michel Djian

Diffusé sur France 3, le 13/06/2015
© Les Films d’Ici2

Il est le seul dont le fantôme est plus prégnant encore que le mythe ; l’unique poète à avoir fait de son œuvre/vie de 37 petites années une énigme.

GIF

Avec sa bouille d’ange et un corps dessiné comme on croque à grand traits une figure illuminée, Arthur ne cesse de nous poursuivre de sa vindicte poétique. Surtout depuis1880 l’année où il décide de se murer dans le silence abyssinien de cette Corne de l’Afrique jusqu’alors méconnue.

Rimbaud c’est nous. C’est lui, c’est l’autre.

Un grand adolescent des Ardennes qui réussit si bien à célébrer notre folie, notre mal de vivre comme notre génie qu’on peut se demander si l’auteur définitif et pressé de la Saison en enfer n’était pas seulement venu sur terre pour nous provoquer…


"Le plus malin est de quitter ce continent où la folie rôde…. J’entre au vrai Royaume des enfants de Cham"
Une Saison en enfer

GIF

Réalisation : Jean-Michel Djian

Production : Les Films d’Ici 2, France Culture,
avec la participation de France Télévisions - France 3 Champagne-Ardenne

Avec : Alain Sancerni, Alain Borer, Philippe Sollers, Edgar Morin, Jean-Jacques Lefrère, Claude Jeancolas, José-Marie Bel, Alain Tourneux, Abdourahman Wabéri, Kifflé Sélassié, Kenneth White, Charles Dantzig, Monseigneur Woldetensae Ghiorgis.

Voix : Hubert-Félix Thiéfaine

Musique : Patrick Morgenthaler.

GIF

L’interview de Jean-Michel Djian dans le JT 19/20 du mardi 9 juin 2015

GIF
GIF

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)