L ?INFINI N° 108, Automne 2009

SOMMAIRE

Philippe Sollers,
Discours parfait
Des femmes
Montherlant, tel quel
Noir Cioran (publié sous le titre Quand Cioran admirait Hitler(GIF) dans Le Nouvel Observateur du 14/05/2009)
L’Oreille de Van Gogh (publié sous le titre Van Gogh en toutes lettres (GIF) dans Le Nouvel Observateur du 18/06/2009)
Exception (Questions de Jacques Henric, Art Press, avril 1986 [1])

François Meyronnis, Brève attaque du vif  [2]

Lionel Dax, Nicolas Chamfort

Marcelin Pleynet, Situation : « Politique »

Olivier Maillart, Un hérétique de notre temps

Stéphane Mosès, Anatomie du Witz

Jean-Noël Godin, Le Flash impérial

Frans De Haes, Oracles et visions de Zacharie

Florence D. Lambert, D’une terreur l’autre

Jacqueline Schaeffer, Le tabou du féminin

Ph. Sollers ouvre ce numéro avec Discours parfait, le troisième volume annoncé chez Gallimard, pour janvier 2010, de la trilogie commencée avec La guerre du goût (1994) puis Eloge de l’infini (2001). En avant première, Sollers prépublie, dans ce numéro, la préface et la table des matières détaillée, qui comme les précédents volumes rassemble des écrits de Sollers publiés ci-et-là, pour la plupart, et dont certains figurent dans les archives pileface. Nous y reviendrons.

Les cinq entrées qui suivent : Des femmes à Exception sont des extraits de « Discours parfait ».
On peut aussi noter que l’iconographie d’ouverture en regard de la préface de Discours parfait est placée sous le triple signe de la musique, de la femme et de la Chine, par une musicienne de la dynastie Sui. Un fil rouge dans l’oeuvre et la vie de Philippe Sollers.

(JPEG)

Pur hasard sollersien aussi, qu’outre l’ouverture sur Discours parfait, le premier article de numéro soit dédié aux femmes avec Des femmes - un entretien Vincent Roy-Philipe Sollers de mars 2009 -, et le dernier article : Le tabou du féminin par Jacqueline Schaeffer. Ouverture et fermeture. Musique sollersienne. Jusque dans la composition du sommaire d’un numéro de sa revue. Nous y reviendrons.

V.K.

[1] Publié sous le titre " Voir ce qui est et en jouir ".

[2] Publié dans luna park #3.



Réagir à cet article


Commentaires