vous etes ici : Accueil » BIOGRAPHIE » Philippe Sollers par Julia Kristeva
  • > BIOGRAPHIE
Philippe Sollers par Julia Kristeva

INDEX

D 25 février 2009     A par Viktor Kirtov - C 2 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook



Crédit : France 2, Thé ou Café, Catherine Ceylac, 18/01/09

Il est à l’aise avec les femmes parce qu’il joue. Il ne montre pas forcément ses abîmes.

Pour Sollers un corps devient érotique quand il est animé par du verbe

Il n’est pas dans une génuflexion devant la femme. C’est une sorte de Picasso qui peut à la fois être très pénétrant, très taureau, très destructeur, les agresser ... et pour finir ça donne une connaissance très gracieuse de la jouissance féminine. Les femmes en sortent concassées comme un tableau de Picasso et inondées de plaisir.

Pièces au dossier KRISTEVA

Sur Pileface

Année décisive !

Julia Kristeva ou la traversée des frontières

La psychanalyse est un humanisme

Méditerranée (une analyse)

La révolution - de la lecture - du langage poétique

Le Temps sensible

Julia Kristeva, La mort de Roland Barthes

Julia Kristeva parle d’Antonin Artaud

Comment peut-on être la femme de Sollers ?

Quand l’infidélité sauve les couples

Jill avait 26 ans. Moi 32.

Who’s who in Les Samouraïs

Les Etats-Unis, automne 1977

Julia Kristeva, Cet incroyable besoin de croire.

Du jardin au château l’oeuvre (Thérèse mon amour)

Articles de Julia Kristeva dans Tel Quel

Sur d’autres sites

Nombreux extraits video

Le site de Julia Kristeva

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document


2 Messages

  • V.K. | 26 février 2009 - 18:27 1

    En réponse à Ray, les points de suspension sont de Philippe Sollers même si la coupe à la tronçonneuse de la fin d’enregistrement ne le laisse pas deviner.

    "Voyageur du Temps" ou de l’instant qui passe par là, tu peux compléter les points de suspension en allant chercher l’inspiration sur le site de Ray,, surtout si amateur de peinture et de littérature.


  • Ray | 26 février 2009 - 00:07 2

    Bonjour Viktor, très intéressante interview, qui s’arrête, c’est dommage à un moment particulièrement intense, reste à combler soi-même les blancs...
    Bonne continuation et bravo pour ce site toujours si riche !

    Voir en ligne : http://raymondalcovere.hautetfort.com/